C)Europe de l'Est :

C)Europe de l'Est :

 

a)Mafias Albanaise : La présence de la 'Ndrangheta est signalée depuis plusieurs années dans les nouvelles démocraties d'Europe de l'Est : République tchèque, Hongrie et Roumanie notamment. Selon le BND allemand, la pègre calabraise aurait passé accord avec les gangs de la mafia albanaise pour pénétrer ces marchés. Il n'existe aucun parti politique albanais, kossovar ou macédonien qui ne soit lié de près ou de loin à la mafia. Les fiefs mafieux sont à Tirana, Elbassan, Shkoder, Shëngjin, Vlöre, Dürres ou Fier. On retrouve aussi des gangs albanais en France, Autriche, Grande-Bretagne, Espagne, Italie ou Luxembourg... Chaque gang compte 15 à 20 membres âgés de 20 à 25 ans qui pratiquent une polycriminalité "physique" : cambriolages, proxénétisme, narcotrafic, vol... Policiers et magistrats soulignent l'étanchéité de l'omerta qu'ils pratiquent : ils nient toujours tout en bloc, même les faits flagrants, même leur identité, ont chacun une dizaine d'alias, refusent farouchement de se reconnaître entre eux (même des frères trahis par leur ADN).

 
 
 
 
b)Mafias Russe : Ces mafias, orthographiées aussi "mafya", sont organisées de façon plutôt politique et sont liées aux crimes et aux actions illégales les plus divers tels que, le racket, les enlèvements et les assassinats, la corruption de fonctionnaires et personnalités politiques (dans son rapport pour 2005, Transparency International place la Russie à la 128ème place sur 146, alors qu’elle y figurait à la 90ème en 2004), le trafic de drogue et d'armes, le blanchiment d'argent, la prostitution, le proxénétisme, la traite des femmes, le passage de clandestins, les enlèvements, les extorsions, l'infiltration d'entreprises légales et le "cyber-crime", notamment l'utilisation frauduleuse de cartes de crédit et le vol d'informations confidentielles.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site